26.2.10

week-end n°438

A Tunis, il y a des portraits géants du président partout. J'imagine la même chose à Paris, et les manifestations que cela génèrerait. La ville est en construction permanente, et sur le bord des autoroutes on peut voir des ânes (et des dromadaires !). J'écarquille les yeux pour tout voir.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

3pom'! a dit…

Un p'tit dessin de toi avec les yeux équarquillés? hm? Allez steup! ;-)!
J'adore ce mot "équarquillé"!!!

Meria a dit…

ah oui en effet, ça ferait bizare ^__^